Home page
Biography

First Book
Second Book
Third Book
Fourth Book
harpsichord books
Recordings
Publishers


Méthodes de basse-chiffrée
par Martial Morand


Guest Book
Links
English version

Jacques DUPHLY naît à Rouen le 12 janvier 1715 (paroisse Saint-Eloi), l'année de la mort du Roi Soleil et disparaît le lendemain de la prise de la Bastille.

Son père prénomé lui aussi Jacques, arrive sans doute de Paris. Il épouse le 2 mars 1708, sur la paroisse Saint-Laurent, Marie-Louise Boyvin. Celle-ci est née le 10 Septembre 1681, fille de l'organiste de la cathédrale (Jacques Boyvin) qui avait épousé un an auparavant Louise Duhamel (fille d'un apothicaire).

Après avoir été l'élève de François d'Agincourt, il débute sa carrière à Evreux où à l'âge de 17 ans il est titulaire de l'orgue de la cathédrale. Il revient à Rouen en 1734 quand sa paroisse natale fait construire un orgue neuf par Charles Lefebvre. Il joua aux orgues des Carmes, des Bénédictines de Saint-Louis et de Notre-Dame-la-ronde (1740).

Il démissionne le 22 mai 1742, invoquant des "affaires à Paris".
Dès cette date, il abandonne l'orgue pour se consacrer au clavecin et aux salons parisiens, notamment ceux des Du Hallay et des Noailles..

Il devient également l'un des professeurs de clavecin les plus réputés de Paris : " Les meilleurs maîtres de Paris, Messieurs Ballastre, du Phly et Legrand ont les même prix de leçons (6 livres) ", écrit alors Pascal Taskin.

Sa vie et son oeuvre sont celles d'un indépendant.

De 1744 à 1768, il compose 4 Livres de pièces de calvecin qui constituent toute son oeuvre, excepté une brève mélodie. Dans ses compositions, défilent les noms célèbres de ses élèves ou amis, Brissac, Forqueray, La Tour, Madame Mondonville...

Cette oeuvre connut une grande notoriété. Jean-Jacques Rousseau la consulta avant d'écrire un article consacré au doigté pour son Dictionnaire de la Musique.

A partir de 1768, DUPHLY, qui a alors 53 ans, cesse d'écrire et disparaît peu à peu de la scène parisienne. Il continue d'enseigner le clavecin jusqu'en 1783, comme en témoigne l'Almanach Musical.

Après cette époque, il semble s'évanouir dans la nature, au point que le Journal Général de la France publie en 1788 : " On désire savoir ce qu'est devenu Monsieur du Phly, ancien maître de clavecin à Paris, où il était en 1767. S'il n'existe plus, on désirerait connaître les héritiers auxquels on a quelque chose à communiquer ".

En fait, DUPHLY termine obscurément sa vie dans un petit appartement situé dans l'Hôtel de Juigné, quai Malaquais à Paris. Il vit sans clavecin, au milieu de ses livres, 104 volumes, dont les oeuvres de Voltaire.

L'oeuvre de DUPHLY dénote une intéressante connaissance du clavier. Son talent consiste à approfondir les ressources du clavecin.

Son style tourne la page avec la précédente génération des clavecinistes français : Jean-Henri d'Anglebert, Louis et François Couperin. L'esthétique de DUPHLY est celle du progrès, représenté par Rousseau ou Diderot, et qui donnera naissance au mouvement romantique.


Sources: Cette biographie reprend largement les données apportées par les services de France Musiques. "Les origines de Jacques Duphly", par Marcel Degrutère (édition des fac-similé de Duphly aux éditions Fuzeau). Marcel Degrutère, "Jacques Boyvin (1655[?]-1706), Jacques Du Phly (1715-1789), éléments biographiques. In Revue de Musicologie, t. 74; 1988, n°1".

Je précise que ces pages ne rapportent pas d'argent à son auteur.


Bibliographie proposé par David Fuller, sur newgrove.com:
Pierre-Louis D’Aquin
Lettres sur les hommes célèbres … sous le règne de Louis XV (Paris, 1752, 2/1753)
Friedrich Wilhelm Marpurg
Historisch-kritische Beyträge zur Aufnahme der Musik, i (Berlin, 1754–5/R), 459
Jean-Jacques Rousseau
‘Doigter’, Dictionnaire de musique (Paris, 1768/R; Eng. trans., 1771, 2/1779/R)
Cet ouvrage (et l'intégrale de l'oeuvre de Rousseau) peut être consulté en ligne sur http://gallica.bnf.fr/
Ludovic Panel
‘Jacques Du Phly’, In Etudes normandes, nos.13–16 (1954–5), 278–82, (1961)
François Lesure
Introduction to Jacques Duphly: Pièces pour clavecin, ed. Françoise Petit (Paris, 1967)
Françoise Petit
‘Sur l’oeuvre de Jacques Duphly’, Courrier musical de France, no.23 (1968), 188–90
Bruce Gustafson et David Fuller
A Catalogue of French Harpsichord Music, 1699–1780 (Oxford, 1990)

English

Link to Jacques Duphly on
Wikipédia

Article by David Fuller available at www.grovemusic.com . This article is also available on amarcordes.ch

Le site www.grovemusic.com contient un très grand nombre de biographies, d'éléments bibliographiques, d'éléments sur les éditions, les catalogues des oeuvres, les instruements de musique, les styles ... (il faut souscrire pour accéder à ce site, à moins que votre institut soit abonné!).


07/2002. jacques.duphly.free.fr
alkan.assos.free.fr
sylvain.chosson.free.fr
piano.francais.free.fr